TOUT 1 SAVOIR

TOUT 1 SAVOIR

Retraites : quelles revalorisation ?

Infos à ce jour 19/02/2013

Retraites : le point sur les revalorisations à venir

Le mois d'avril est traditionnellement celui de la revalorisation des retraites. Mais entre le débat sur une nouvelle réforme des retraites, les négociations actuelles sur les régimes complémentaires et la taxe votée dans le cadre de la loi de Finances 2013, certains peuvent s'y perdre.

Boursier.com vous propose donc de faire le point sur les modifications à attendre à partir du 1er avril

Pensions de base

Si l'idée de la désindexation est dans l'air du temps, elle ne sera discutée que pour la prochaine réforme. En attendant, la revalorisation du régime de base est clairement encadrée. C'est à l'occasion de la réunion de la Commission économique de la nation, fin mars, qu'est calé le niveau de taux de revalorisation.

La formule consiste à retenir l'inflation hors tabac prévue pour l'année en cours et à ajouter l'écart entre l'inflation prévue et l'inflation constatée l'année précédente. Ainsi, le bénéficiaire est certain de conserver son pouvoir d'achat.

Dans le projet de loi de finance 2013, le gouvernement a basé ses hypothèses sur une inflation hors tabac de 1,75%. Quant à 2012, l'inflation hors tabac a été de 1,9% contre une prévision de 1,8%, soit un écart de 0,1% à rattraper.

Selon cette règle, les pensions de base devraient donc cette année être rehaussées de 1,85%.

Régimes complémentaires

C'est là que se situe la grande incertitude car les négociations ne sont pas terminées concernant les régimes complémentaires du privé, Agirc (cadres) Arrco (tous les salariés). Un dernier rendez-vous entre patronat et syndicats est prévu début mars, mais l'idée d'une désindexation des pensions fait son chemin. Le Medef a proposé une revalorisation à l'inflation moins 1 point, la règle étant là aussi de se baser sur l'inflation prévue pour l'année et d'ajouter le rattrapage éventuel de l'année précédente.

Si ce schéma est retenu, les versements complémentaires ne suivront donc pas la même pente que le régime de base. On peut tabler sur une hausse de 0,85%.

Contribution de solidarité

Baptisée Casa, la nouvelle contribution additionnelle de solidarité pour l'autonomie entrera en vigueur au 1er avril. Elle consistera à soumettre les pensions à une taxe de 0,3%. Elle viendra donc amputer d'autant la revalorisation attendue... du moins pour ceux qui y seront soumis car elle ne concernera pas tous les retraités. Seuls seront visés les retraités dont l'impôt est mis en recouvrement, c'est-à-dire ceux dont l'impôt dépasse les 61 euros. Environ 7,5 millions de personnes entrent dans cette catégorie.

Avec une prévision de recettes de 600 millions d'euros en année pleine, on peut estimer que chaque retraité règlera en moyenne une taxe de 6,67 euros par mois.

Minimum vieillesse

L'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa, ex-minimum vieillesse) est également revalorisée au 1er avril. Son évolution prochaine reste toutefois difficile à prévoir puisque les dernières revalorisations ont été fixées par décret pour cumuler un total de 25% sur 5 ans, conformément aux engagements du précédent gouvernement.

Le premier avril dernier, l'Aspa avait bénéficié d'une revalorisation de 4,7% pour atteindre un maximum de 777,16 euros pour une personne seule et de 1.237 euros par mois pour deux personnes.

Versée aux personnes à faibles ressources, l'Aspa est une allocation différentielle. Autrement dit, son montant est ajustable afin de compléter les ressources à hauteur des plafonds déterminés.

 

Attendons pour savoir ce que ce sera en réalité .



19/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser